Un été indien sur l’ile de Ré

Si j’aime partir à l’étranger, je ne néglige pas pour autant mon pays qui a l’immense avantage de proposer des paysages particulièrement variés selon la région où l’on se trouve. Avez-vous des endroits chéris où vous retournez lorsqu’un petit coup de mou se fait sentir, quand les gens que vous aimez vous manquent et lorsqu’une certaine nostalgie s’installe dans votre coeur ? J’en ai plusieurs, et l’ile de Ré en fait partie.

J’en suis tombée amoureuse depuis mon plus jeune âge et je fais tout ce que je peux pour y retourner le plus souvent possible malgré l’éloignement géographique selon les années. Cela faisait un certain temps que je n’avais pas pu m’y rendre et quel bonheur, quelques semaines seulement après mon retour de voyage à travers l’Europe, de pouvoir concrétiser ce besoin, ce retour aux sources.

 

Ile de Ré

Ile de Ré

Ile de Ré

Il n’y a pas de meilleur moment pour découvrir l’ile de Ré qu’en septembre : le gros des vacanciers est parti, mais le temps se trouve être encore très clément : chaud avec juste ce qu’il faut de vent pour éviter d’étouffer, les restaurants encore tous ouverts, ce qui est également le cas des boutiques, l’odeur est fleurs est envoutante et comment résister à une bonne glace à La Martinière sur le port de St Martin de Ré?

 

Ile de Ré port

Ile de Ré sel

Qu’y faire ?

N’allez pas croire que se retrouver sur une ile c’est s’enfermer et surtout s’ennuyer pendant toute la durée de son séjour. La réponse est même l’inverse puisque l’on peut tout faire, ou presque, sur l’ile de Ré : shopping, balades dans les petites ruelles, ou sur le bord de mer, découverte des marais-salants, tour en bateau, visites de monuments (le phare des Baleines entre autre chose), la pêche tôt le matin, l’inévitable  promenade en vélo (l’ile étant très bien aménagée sur ce point) qui permet de découvrir aisément différents visages de l’ile.

N’oubliez pas de goûter à la gastronomie locale et je ne saurais que trop vous conseiller les produits de la mer fraichement pêchés, et de ne pas négliger les huitres. Honnêtement, je n’ai pas encore trouvé mieux que les huitres (et verre de vin blanc pour les amateurs) en fin de mâtinée.

Qu’y faire ? Tout simplement prendre du temps pour soi afin de se reposer l’esprit et le corps.

Si l’envie vous prend de vous éloigner, il y a de nombreuses découvertes à faire aux alentours, entre autre La Rochelle qui n’est qu’à quelques kilomètres. Mais, je vous conseille fortement de rester sur l’ile qui a tellement à proposer. Chaque petit village possède un charme qui lui est propre et je vous encourage à le découvrir par vous même. Voici quelques noms de mes préférés : St-Martin-de-Ré, Cagnes-sur-Mer, Portes-en-Ré, Arses-en-Ré, la Flotte.

A savoir

 – L’ile est plutôt vaste et un moyen de transport s’avère nécessaire pour s’y déplacer. Le vélo est le nec plus ultra mais la voiture n’est pas en reste lorsque le temps ne s’y prête pas ou que les jambes sont fatiguées.

– L’entrée sur l’ile est payante (aller-retour) et les tarifs varient selon votre type de véhicule et la période de l’année. En 2014, pour une voiture, le tarif était de 16 euros l’été et 8 euros l’hiver.

– Il s’agit d’une anecdote mais elle vaut son pesant d’or : Georges Washington a des origines rétaises puisqu’il est un descendant de Nicolas Martiau, habitant de l’ile et surtout protestant qui a du fuir en Angleterre puis en Virginie. De ce fait, une statue du Président des Etats-Unis se trouve à Saint-Martin-de-Ré

Café gourmand france

Ile de Ré

Ile de Ré

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.