Un dimanche à Trastevere, Rome

trastevere rome

Il y a des moments que l’on ne peut oublier et auxquels on associe des couleurs, des odeurs, des bruits. Je suis parfaitement capable de restituer de mémoire les éléments composant la journée d’un dimanche de juin passée dans le quartier Trastevere, à Rome.

Il faut savoir que le dimanche en Italie, c’est sacré! Et cela au sens propre comme au figuré, puisque vous ne trouverez guère de monde à l’extérieur à l’heure de la messe. N’allant que peu aux cérémonies religieuses, j’ai profité de ces moments de vide dans la ville pour découvrir un quartier qui ne m’attirait , a priori, pas : Trastevere.

Ce fut une des meilleures décisions de mon séjour parce que je suis tombée amoureuse  de cet endroit tranquille en journée, et plus dynamique en soirée, pour la simple et bonne raison que j’avais l’impression d’être dans un Rome plus authentique qu’autour de la Fontaine de Trevi ou de la place St Pierre (qu’il ne faut toutefois pas négliger, je retournerai toujours au Vatican quelque soit la durée de mon voyage). On a l’impression d’être dans une toute petite ville où chacun se connait et vit à son rythme.

trastevere place santa maria

L’ambiance y est intime et chaude à la fois, ce qui est renforcé par la couleur des maisons et places, le linge qui sèche aux fenêtres ainsi que les délicieuses odeurs de sauces et de légumes méditerranéens planant aux alentours de 13h. L’avantage de vous y rendre le dimanche est que tout parait être au ralenti : on prend tout simplement le temps de vivre, et cela a eu le don de me rappeler les journées dominicales de mon enfance.

C’est un quartier où il est primordial d’oublier ses cartes et de se laisser porter par les dédales de rues. Toutefois, ne négligez pas de prendre de la hauteur pour monter au Janicule d’où vous avez une des plus belles vues de Rome.

janicule montée

Les églises demeurent également un bon choix de chute à Rome : elles sont superbes et fraiches. Jetez un coup d’oeil à la Santa Maria, vous m’en direz des nouvelles !

santa maria

Petite anecdote : ayant une petite faim, je me suis rendue dans la pasticerria Valzani, celle-ci étant plutôt réputée. C’est une petite boutique qui ne paye pas de mine mais qui propose de gouteuses spécialités italiennes, et surtout siciliennes et romaines. J’y ai testé plusieurs nougats et chocolats plus que plaisants. Mais ce qui m’a le plus marqué fut le comportement de la famille tenant le magasin. La fille gentille et serviable accompagnée de la grand-mère typique au possible qui n’avait pas froid aux yeux et qui criait après les clients qui entraient sans ressortir avec un achat. Don Corleone serait arrivé que je n’aurais pas été surprise !

valzani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *