Bilan sur ma valise pour 3 mois de voyage

suitcase

Il y a quelques mois, je vous ai présenté le contenu de ma valise pour mon voyage d’été en Europe. Maintenant que je suis rentrée, j’avais envie de faire un petit bilan sur cette dernière en exposant ce que j’ai regretté d’emporter, ce que j’ai aimé et ce qui m’a manqué.

Un bilan plus général sur ce voyage arrive très prochainement.

Somme toute, je suis plutôt satisfaite de ma valise et si je repartais je n’aurais que de  mineurs changements à apporter. Mais, ils ont leur importance. Pour ce qui concerne la valise en elle-même, je ne regrette absolument pas mon choix de l’avoir préféré au sac à dos, puisque j’ai toujours eu de la place pour la ranger dans le train, j’ai toujours été en mesure de me déplacer avec, de la porter ou de me faire gentiment aider, et son cadenas intégré s’est révélé très pratique. Je suis une fille à valises, rien de nouveau sous le soleil.

C’était une bonne idée d’emporter

Les cubes pour organiser mes vêtements. Ainsi, tout est resté à sa place et cela s’est révélé être un réel gain de temps de ne pas avoir à fouiller partout pour trouver ce que je voulais. En quelques minutes, la valise était rangée pour le départ.

Une taie d’oreiller. Sachant que j’ai de temps en temps dormi chez l’habitant ou même en auberge, j’ai aimé avoir avec moi une housse propre et, sentimentalement parlant, le fait qu’elle sente ma lessive m’aidait à m’endormir.

15 jours de sous-vêtements ce qui permettait d’espacer les lavages sans tomber dans le gore.

– Le sèche-cheveux car il a souvent plu et je serais rapidement tombée malade si je ne l’avais pas eu. De plus, je n’en ai pas eu dans tous mes logements aussi il a été très utile, pour les cheveux mais également pour le linge qui avait des difficultés à sécher dans certains pays trop frais comme en République Tchèque.

Ma propre serviette. A nouveau très utile lorsque je ne dormais pas à l’hôtel.

Un parapluie : clairement l’objet le plus utile du voyage car la pluie fut au rendez-vous et cela malgré certaines fortes chaleurs.

La crème solaire( hawaiian tropic), et surtout pour un usage un peu particulier : celui de crème pour les pieds. Grâce à elle, je n’ai eu aucune ampoule alors que j’y suis très sujette ordinairement. De plus son odeur de vanille ambrée était un vrai bonheur.

2 pyjamas : l’un me servant de vêtement d’intérieur l’autre pour dormir. Bien utile pour les laver également.

– Mon petit sac à main qui m’a permis de prendre avec moi les objets les plus importants sans que le poids ne soit encombrant et la bandoulière m’a aidé à ne pas avoir les mains prises.

– Un netbook pour permettre le transfert des photos et vidéos

– Mon petit carnet contenant les informations utiles sur le voyage, les plans, les horaires de trains, quelques phrases types dans la langue du pays, les bonnes adresses pour changer l’argent. Pas mal de travail derrière mais cela s’est révélé payant.

J’aurais du emporter

– Une paire de jeans car il a plu dans tous les pays et les leggings sous les shorts n’ont pas suffit à me réchauffer.

– Une autre paire de collants car j’ai filé le mien à Prague (premier tiers du voyage). Il était très utile sous le legging pour lutter contre le froid.

– Une veste/un manteau car j’ai eu la stupidité de ne prendre avec moi que des pulls, or j’aurais bien aimé disposer d’un bon manteau contre la pluie et le vent ! On ne m’y reprendra plus (je dis ça à chaque voyage, oups).

– Plus de démaquillant, ce qui m’aurait évité de le racheter plus cher qu’en France.

– Du dissolvant car ma manucure ne s’est plus avérée glamour du tout au bout d’un mois.

Un ou deux livres papiers car malgré mes centaines d’ebook je me suis souvent retrouvée dans mes situations où emporter l’ipad n’était pas pratique (en journée dans un café entre deux visites par exemple) et les livres sur place étaient souvent en hardback (couverture dure) donc j’ai évité d’en acheter par soucis de poids.

– La go pro, qui m’aurait permis de filmer plus simplement qu’en tenant mon appareil à bout de bras pendant les vlogs. Je craignais qu’elle soit trop encombrante, mais avec le recul, je pense que cela aurait été acceptable.

Il n’était pas nécessaire de prendre

– La capeline : je l’ai mise 3 fois. Oui, c’était évident mais je n’ai pas pu résister.

– Le clavier bluetooth car mes articles étaient presque toujours écrits à l’avance.

2 débardeurs dévoilant un peu trop de peau que je n’ai jamais mis.

– Les espadrilles à talons finalement très peu portées par soucis de praticité et le fait que je voyage seule.

– La « multiprise » qui n’a presque jamais fonctionné.

Credit photo : worlfman- K

2 Comments

  • Bravo pour cet article. Je suis d’accord avec toi et l’important est de voyager léger. Quand je fais ma valise, je ne prends jamais ave moi le « au cas ou », car en définitif, cela ne sert jamais à rien. 15 jours de sous vêtement, c’est juste un peu trop, non ? Moi, j’adore la plage et le soleil, mes 3 indispensables sont donc ma crème solaire, mes lunettes GUCCI et mon drap de plage ôbaba qui est top pour voyager. Vivement le prochain départ.

    • Merci à toi. Tu as de la chance de réussir à voyager léger… Ce n’est pas exactement mon cas, ahah.. Mais je n’aime pas partir du principe que parce que je voyage, je dois me priver, surtout pour du long terme, j’aime pouvoir changer de couleurs et de tenues. Et personnellement, 15 jours de sous vêtements ça me convient mais à bien y réfléchir je suis peux être plutôt partie avec 10 cet été.. J’ai un ptit peu modifié ma valise par rapport au moment où j’ai écrit cet article.
      Merci de ton retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *