Israël et Palestine, itinéraire de voyage

Ein gedi

Peut-être avez-vous remarqué mon absence prolongée au cours des dernières semaines ? Vous avez l‘œil Sherlock. La raison à cela est simple : je suis partie sur un coup de tête pour une nouvelle aventure à travers une terre qui m’est très chère : Israël et les territoires palestiniens.

Ceux qui me suivent sur instagram ont pu assister en décalé aux dix étapes de ce périple, mais je tenais également à partager ici mon itinéraire. Trois éléments ont compté dans l’organisation de ce voyage :

– Jérusalem, pour sa richesse, devait être ma principale destination.

– Il était hors de question d’aller en Israël sans découvrir la Cisjordanie.

– Je voulais mettre en avant les endroits inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco, comme spécifié dans ma Bucket List.

L’itinéraire est toujours l’élément le plus problématique du voyage car il est synonyme de choix. Des endroits où se rendre, mais aussi des lieux que l’on ne connaîtra pas cette fois. Par conséquent, voici ce que ce que j’ai pu découvrir lors de ce premier voyage en Israël et Cisjordanie.

Jérusalem

Jérusalem n’est pas israélienne, elle n’est pas palestinienne. Elle est bien plus importante que ces complexes considérations politiques. C’est le centre spirituel et historique du monde dans lequel nous évoluons. Ville trois fois sainte des trois grandes religions monothéistes, c’est le berceau des civilisations fondées sur la croyance en un Dieu unique, quelque soit le nom et l’interprétation qu’on ait pu lui donner.

Cette ville est le symbole de profondes souffrances, mais elle apparait également comme une réponse à de nombreuses interrogations. Elle a été construite à l’image de l’homme, ses forces et surtout ses faiblesses comprises et c’est pour cela que je l’aime tant. Tout n’y est pas beau et parfait, loin de là ! Toutefois, on y ressent les choses, on y existe et pendant quelques secondes on y a même l’impression de comprendre son rôle.

voyage israël

Bethléem

C’est une ville palestinienne particulièrement connue dans la tradition chrétienne pour être le lieu de naissance de Jésus, et dans la tradition juive celui du roi David ainsi que la localisation de la tombe de Rachel. Située à 15 km de Jérusalem, il n’était guère envisageable de ne pas s’y rendre. Religieux ou pas, elle demeure un lieu de pèlerinage spirituel.

Mais, c’est une destination à double visage. Nous sommes bien loin des clichés de champs, granges et de village enneigé. Bethléem est avant tout une grande ville arabe, accolée à un vieux camp de réfugiés (ôtez immédiatement les visions de tentes et sacs de couchage de vos esprits, ce camp est une véritable ville construite) et dont la présence du mur de séparation est immanquable. Un mélange saisissant.

Beit Sahour

A 2 km de Bethléem, cette petite ville palestinienne abrite le « champ des bergers » célébré dans la tradition chrétienne. L’endroit ressemble un petit peu plus à l’idée que l’on se fait de cette région avec les bergers et leurs moutons au milieu des champs et valons brûlés par le soleil. L’accès est très rapide en taxi, il ne faut pas se priver. Entendre des chants « de Noël » en plein été, sous 40 degrés vaut son pesant d’or.

Hébron

Seconde ville palestinienne la plus peuplée après Gaza et la plus fortement colonisée, Hébron nous plonge dans un  monde parallèle. Je savais en commençant mon planning que j’avais l’intention de découvrir cette ville qui est l’une des plus complexes et conflictuelles au monde. On en entend uniquement parler dans les médias occidentaux quand des tueries s’y produisent et il est toujours très compliqué d’en tirer des informations fiables. J’ai voulu voir par moi-même. J’ai vu et j’en reviens le cœur et la tête plus remplis de questions et d’incertitudes que jamais.

voyage cisjordanie

Ein Gedi

Départ dans le désert de Judée, à environ deux heures de bus de Jérusalem pour une échappée au sein de l’oasis d’Ein Gedi et sa réserve naturelle. Ballades, cascades bibliques, animaux sauvages, c’est une agréable façon de s’éloigner de la folie des villes. A noter les paysages irréels qui paraissent sortir tout droit de l’univers de Star Wars. Je peux assurément dire que je suis allée à Tatooine.

Ein Bokek/La mer Morte

Station balnéaire très fréquentée, c’est l’endroit le plus simple d’accès pour se baigner dans la célèbre mer Morte, chaude et tellement salée qu’elle vous permet de flotter. C’est le point le plus bas de la surface de la planète et malheureusement d’année en année la mer se réduit et voit sa longévité diminuer. C’est l’une des raisons (égoïste probablement) pour laquelle j’ai souhaité y aller. Avant qu’il ne soit trop tard.

Pour être honnête, cette station n’était pas celle que j’avais en tête en partant, je lui préférais la plage d’Ein Gedi qui, d’après le dernier Lonely Planet, était moins touristique. Mais quelle fut bien ma peine de découvrir que contrairement aux informations offertes dans mon guide, cette dernière était fermée depuis un an. Ce fut donc Ein Bokek, et je ne regrette pas cette décision de dernière minute.

ein bokek

Massada

Symbole culturel et historique du pays, Massada est une ancienne forteresse située au sommet d’une montagne dans le désert de Judée. Elle offre une vue splendide sur la mer Morte et la Jordanie, notamment au lever du soleil. La montée à pied n’est pas facile à 5h du matin, mais cela vaut réellement le coup. De plus, la visite des ruines sur place est particulièrement enrichissante et on en a pour son argent car l’endroit est bien plus vaste que ce que les images peuvent laisser croire (logique de rentabilité quand tu nous tiens).

Tel Aviv

Capitale administrative d’Israël (reconnue comme telle par la communauté internationale, bien que le gouvernement lui préfère Jérusalem), Tel Aviv est un passage obligé, ne serait-ce que parce que l’immense majorité des vols y atterrissent. Située à une heure de Jérusalem, au bord de la mer Méditerranée, elle en est pourtant son opposée. Je la comparerais à une Barcelone du Proche-Orient : plages, musées, grandes allées, cafés, bars, melting pot, nuits agitées… Elle est jeune, moderne, et il y fait particulièrement bon vivre. Cela en est même assez déstabilisant après quelques temps passés en Cisjordanie. Difficile de réaliser qu’on se trouve sur les mêmes territoires et que tout le monde n’a pas autant de chance que les touristes.

J’ai terminé par cette destination et ce fut un merveilleux choix car j’ai pu m’y accorder des instants de « détente » et non de grosses visites, randonnées en se levant à l’aube … C’est le meilleur endroit pour se laisser porter par l’ambiance et se reposer. Tel Aviv m’a également servie de base pour les deux prochaines destinations.

voyage Israël

Haïfa

A une heure de train de Tel Aviv, Haïfa était une étape obligatoire dans mon exploration des sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est le principal lieu saint du bahaïsme (ou foi baha’ie), une religion monothéiste née en Perse au XIXe siècle. Bab, son fondateur y est enterré ce qui en fait un site de pèlerinage pour les disciples. Ses ravissants jardins suspendus sortis tout droit d’une carte postale font la renommée de la ville.

Akko/Acre

Connaissez-vous Saint-Jean-d’Acre ? Et bien sachez que celle ville, jumelée à La Rochelle et située à moins de 20 km de la frontière libanaise, en porte le nom. Petit port israélien majoritairement arabe, c’est une destination d’excursion de vacances très populaire pour la journée. A 30 minutes de Haïfa, pourquoi se priver ?

Acre Israël

J’en reparlerai davantage dans les articles à venir, mais ce fut l’un de mes voyages préférés, j’ai tellement appris et ressenti que je ne sais par où commencer. J’ai déjà hâte d’y retourner pour découvrir les endroits que j’ai dû mettre de côté : Jéricho, Ramallah (qui était prévue mais l’actualité a fait que le checkpoint était fermé), Safed, Naplouse, Tibériade, Nazareth, Eilat, le Neguev, Césarée..

C’est un petit pays qui est vraiment riche en terme de paysages, d’histoires, de rencontres. Il y a beaucoup à en dire et une vie ne suffirait pas à expliquer et comprendre la complexité de ces terres. Mais je vais essayer d’apporter ma -oh si minuscule – pierre à l’édifice. J’espère que la suite vous plaira et que cette itinéraire vous donnera des idées.

18 Comments

  • Je découvre ton blog et wah, quelle manière de nous faire ressentir les choses, c’est vraiment beau ! ça à l’air d’être un voyage puissant, et c’est si bien raconté, je suis impressionnée!

    • Bonjour, j’ai une vie et je ne suis pas toujours sur l’ordinateur à approuver les commentaires (réponse à votre 2ème commentaire posté moins de 4h après le 1er pour m’incendier de ne pas répondre – et qui pour le coup est inutile).
      Deux réponses à vos propos :
      -Si j’avais un « côté », j’aurais le droit de le partager, je suis sur mon blog, mon espace personnel d’expression.
      – Mais ce n’est pas le cas et je vous encourage à relire cet article (ainsi que mes multiples posts instagram sur le sujet) car j’emploie les termes de « Palestine », « territoires palestiniens » et « Cisjordanie » pour justement montrer que je ne prends aucun parti. Chacun trouve son compte dans ces expressions. Le seul « côté » où l’on pourrait me trouver est celui de la paix et du vivre ensemble. Cordialement.

  • Bonjour Laura, et bon retour ! Un super article, comme toujours dans l’apaisement, j’ai suivi tes aventures sur instagram et j’ai adoré avoir l’impression de participer à tes découvertes grâce à tes anecdotes.
    Gros bisous.

    • Bonjour, merci à toi, je suis heureuse de savoir que tu me suis et que tu as aimé mes aventures. J’ai pris plaisir à partager ces anecdotes car elles étaient importantes, ces terres ne sont pas toujours simples à appréhender et avoir un minimum de « connaissances générales » est primordial. A bientôt pour la suite !

  • Hello miss, merci pour ces photos et ce parcours varié, il donne envie d’en découvrir plus sur ce voyage.
    Je ne poste pas beaucoup mais je te lis et suis surtout en vidéo, ce blog est vraiment très joli. A bientôt.

    • Coucou et merci beaucoup, je suis heureuse d’avoir ce blog en plus des vidéos, même si ces dernières restent mes préférées car le moyen par lequel j’ai commencé. En tout cas contente qu’il te plaise! A bientôt.

  • Salut, je t’ai écrit un mail il y a deux jours, tu l’as vu ? Super article, c’est top de te revoir ici en pendant les vacances quand on a pas la chance de l’être soi-même, ça détend et fait voyager. Je n’avais jamais pensé à découvrir ce pays, mais tes photos et descriptions me tentent beaucoup, j’ai envie d’en savoir plus. Bises.

    • Bonsoir Enrique, oui j’ai vu ton mail, j’y réponds dans la soirée ! Merci pour ton commentaire, je suis heureuse que l’article te donne envie d’élargir tes horizons, ce blog est fait pour ça : ne pas se mettre de barrières. Bises.

    • Bonjour et merci pour ton commentaire ! Ravie que le fil instagram te plaise ! J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à partager ces moments avec vous en photos. C’est un endroit tellement riche que j’avais beaucoup à en dire. A bientôt !

  • Bonjour, quel joli retour ! J’ai suivi toutes tes photos sur instagram et j’ai eu l’impression de voyager avec toi. On sent que tu t’intéresses aux gens et aux différentes cultures et ça fait plaisir. Je vais souvent au Liban car j’y ait de la famille, connais-tu ce pays ? Je te le recommande, il est très riche. A bientôt.

    • Coucou Nawell, comme on se retrouve 😉 Merci à toi ! Ravie que l’article te plaise ainsi que les photos sur instagram, j’ai adoré les poster et vous faire partager quelques instants de mes découvertes. Je suis frustrée de ne pas avoir pu en poster autant que je voulais car je vous aurais noyé sous les images ! Heureusement que le blog et la chaine sont là ! Je ne suis jamais allée au Liban, mais j’en ai terriblement envie. Comme mentionné, à Akko j’étais à quelques kilomètres de la frontière mais ce sera pour une autre fois. J’adore le Proche-Orient, c’est l’une de mes terres préférées sur la Planète, elle est si riche comme tu le dis. Ma prochaine destination dans le coin sera normalement l’Iran, mais je garde le Liban dans la liste de mes envies. A bientôt !

  • il est jolie votre blog, et c’est agréable de vous lire. c’est très bien écrit.
    Israël est la destination que je préférerais entre toutes.
    je suis chrétien et tous ces noms de villes et de lieux, ainsi que les noms de personnes me parlent particulièrement.

    concernant ce que j’ai lu plus haut, » la paix et le vivre ensemble »: c’est une formule répétée par les médias, mais une véritable utopie.
    les différents peuples n’ont jamais vécus ensembles dans des siècles d’histoire. ils ont toujours vécus à coté, quand ils ne se faisaient pas la guerre.
    la paix dépend pas que de nous, elle dépend aussi de celui qui est en face.
    c’est comme les ennemis, certains disent qu’ils n’ont pas d’ennemis. mais c’est pas vous qui choisissez vos ennemis, bien souvent ce sont eux qui vous choisissent.
    Israël ne connait pas la paix parce-qu’il y a deux peuples qui cohabitent, et c’est impossible.
    toutes les société multiculturelles sont multiconflictuelles.
    on s’éloigne du sujet du blog, mais c’est juste une réflexion par rapport à votre phrase.
    le sujet d’Israël déchaîne toujours les passions, et tout est très polarisé de nos jours. si tu es pour l’un tu es forcément contre l’autre.
    on en a eu encore un exemple plus haut.

    • Malheureusement c’est propre à l’être humain de créer de tels conflits (fondés sur des notions qui pour la plupart n’existent pas concrètement : idées, religion, frontières, argent). Nous sommes assez forts pour cela. Cela ne doit pas pour autant nous mettre de barrière à titre individuel : ce n’est pas parce qu’une situation parait insurmontable qu’il faut se dire « bon autant ne rien tenter de positif puisqu’on sait que rien ne marchera ».. Merci pour votre partage 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *