Guide de survie : Venise en été

Venise gondolier

Lorsque j’ai annoncé autour de moi que Venise allait faire partie de mes destinations de voyage cet été, j’ai eu droit à de nombreux commentaires m’expliquant que c’était à éviter au plus haut point, que la ville était invivable sous la chaleur estivale et les foules de touristes loin d’être agréables. Que nenni, rien ne m’empêcherait de me rendre à Venise, surtout lors de ma saison préférée !

Et j’ai bien fait puisque je suis tombée folle amoureuse de cet endroit. Mais comment cela se fait-il ? Mes proches m’auraient-ils menti ? Les désagréments mentionnés ne seraient-ils que poudre aux yeux ? Malheureusement non, tout est vrai. Si la chaleur ne me dérange pas (mon premier jour s’est d’ailleurs passé sous la pluie), il ne m’est guère possible de nier que les touristes sont légions dans la ville, qu’il est par conséquent difficile de trouver un endroit au calme, et que les prix s’en retrouvent anormalement élevés.

J’ai, toutefois, réussi à profiter pleinement de mon expérience vénitienne en respectant quelques points que je souhaite partager avec vous.

Privilégier les matins et les soirs

Voici probablement LE plus important conseil que je puisse donner lorsqu’il est question de Venise : se lever tôt et se coucher tard. Pour vous donner une idée, je ne me suis pas levée une seule fois plus tard que 6h et couchée avant 1h. Cela a deux principaux effets positifs : tout d’abord, avoir toute la ville pour soi, au frais, et sans la foule étouffante de l’après-midi. Ensuite, il n’y a pas de meilleurs moments pour prendre de magnifiques photographies de la ville, la lumière étant alors à son zénith de beauté(whaaat?).

Venise au matin

Loger dans le centre

J’ai tenu absolument à prendre un hôtel à quelques mètres de la place San Marco et ce fut l’une de mes meilleures décisions de voyage. De cette façon, je n’ai pas perdu de temps dans les transports pour me rendre où je le souhaitais (tous les départs pour les différentes destinations se font aisément depuis cet arrêt), je pouvais trainer sur la place aussi longtemps que je le souhaitais et cela quelque soit l’heure (à 2h et 5h30 du matin, l’expérience est saisissante et surréaliste, je jurerais avoir aperçu Casanova s’y balader).

Faire ce que l’on souhaite le plus le plus tôt possible

 Vous faites partie des gens qui gardent le jaune/blanc d’oeuf pour la fin lorsqu’ils mangent un oeuf sur le plat pour la simple raison que c’est ce qu’ils préfèrent ? Moi oui, mais il faut oublier immédiatement cette logique. A Venise, il est souvent question de timing : un endroit magnifique peut paraitre bien fade lorsque l’on se retrouve noyé dans la foule alors mon conseil est simple : il faut établir un ordre de priorité et faire ce que l’on veut en premier.

Rialto Venise

Privilégier les musées aux heures des repas et en fin de journée

A Venise se retrouvent essentiellement deux catégories de personnes : les couples et les familles. Tirez-en partie en comptant sur le fait qu’il faut nourrir sa progéniture à des heures fixes, similaires à celles établies dans la routine quotidienne, mais également sur celui que les amoureux résistent difficilement à la dégustation d’un bon verre en fin d’après-midi. Ajoutant à cela, le fait que tout le monde soit épuisé de sa journée avant même le coucher du soleil, le midi et la fin de journée représentent de bons moments pour découvrir les magnifiques musées et collections d’arts de la ville. J’ai moi-même pu visiter pratiquement seule (j’ai croisé au maximum trois personnes) le musée Correr aux alentours de 17h.

Ne pas hésiter à rentrer à l’hôtel l’après-midi

 L’une des raisons pour laquelle j’encourage à trouver un logement dans le centre est de permettre aux voyageurs de rentrer se reposer au frais, loin de la foule en plein après-midi. Pour peu que vous soyez debout depuis 5h30, cette petite pause n’est pas un mal et permet de repartir avec d’autant plus de motivation pour la fin de journée et la soirée.

Sourire et connaitre quelques phrases en italien

Quelque soit l’endroit où l’on se trouve dans le monde, un sourire et quelques mots dans la langue du pays ouvrent bien des portes. Il ne faut jamais le négliger.

Tiramisu Danieli Venise

Manger à des horaires décalés

L’un des inconvénients de se trouver à Venise en été est qu’il peut s’avérer difficile de trouver un bon restaurant où les réservations ne sont pas obligatoires. Du coup, j’encourage à changer quelques peu ses habitudes et manger soit plus tôt, soit plus tard qu’à l’habitude. Pour ma part, je prenais toujours un léger repas (souvent – au choix- une glace, une pâtisserie, un bout de fromage, quelques fruits..) vers 13h puis un plus gros repas vers 18h, avec éventuellement une glace plus tard dans la soirée. Cela vous assure en général de manger où vous le voulez, sans craindre pour le porte-monnaie ou votre espace vital.

Penser aux marchés pour les repas

Pas envie de payer une fortune pour un plat moyen, un service arrogant et des aliments congelés ? Les marchés sont le bon plan pour les amateurs de produits frais et locaux, déterminés à respecter un budget et soucieux de s’éloigner de la marée humaine. Il n’y a rien de mieux pour découvrir la « vraie » nourriture vénitienne, celle que les habitants consomment chaque jour. Et n’oubliez pas mesdames : les italiens sont des charmeurs, drapez-vous de votre plus beau sourire et il y a de fortes chances pour que vous repartiez avec plus que demandé à votre marchand.

Burano

Découvrir les autres iles de la lagune

Vous en avez probablement déjà entendu parler, mais Venise n’est qu’une ile parmi tant d’autres ! Vous avez ainsi l’embarras du choix pour vous éloigner de ce centre mouvementé, les plus connues étant Giudecca, Burano, Murano, le Lido et Torcello. J’ai un petit faible pour les deux premières, mais à vous de faire vos propres expériences!

Prendre son « mal » en patience et profiter

Vous êtes à Venise, l’une des plus belles villes du Monde, vous n’allez pas vous plaindre tout de même? Visitez, dégustez, aimez!

3 Comments

    • Ahah, si c’est ce qui te conviens le plus, oui n’hésite pas ! Pour ma part, quand je pars en voyage, il m’est impossible de ne pas me lever tôt, tellement de choses à découvrir ! Bises.

  • Cet article tombe tellement bien, juste au moment où je me tâter de partir à Venise cet été ! Les conseils sont donc plus que profitables, et je pense qu’ils peuvent également s’appliquer à de nombreuses autres villes. Il ne me reste plus qu’à trouver quelques amis prêts à se lever tôt pour admirer la Sérénissime à l’aube ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *