Guide de survie : les auberges de jeunesse

guide de survie
Les auberges de jeunesse ont le vent en poupe car elles concilient voyage et économies. Elles présentent des avantages et des inconvénients indiscutables. Voici un guide complet offrant des conseils pour y voir plus clair.

Mes premiers voyages à l’étranger financés par mes propres moyens furent des expériences folles mais, étant étudiante, je ne disposais pas d’un immense budget et il a dès lors fallu faire des concessions. Comme je tenais à mon budget visite, la décision fut rapidement prise de trouver un logement économique et c’est ainsi que j’ai découvert les auberges de jeunesse.

Cela peut prêter à sourire mais avant mes 19 ans, je n’avais pas réellement conscience de l’existence de tels endroits, je pensais qu’ils concernaient uniquement des sportifs en montagne, les colonies ou les pèlerins (ai-je déjà abordé le sujet de ma crédulité?). C’est en achetant mon premier guide Lonely planet que je suis tombée sur une recommandation de logement en auberge. Ce fut la découverte de l’année : 20 euros la nuit à Tokyo, un endroit propre et dans un quartier traditionnel, un vrai bon plan!

Et il n’y a pas de « mais » à cette anecdote car j’ai adoré mon expérience en auberge de jeunesse malgré ma misanthropie chronique, j’y ai rencontré des personnes formidables et je suis certaine que c’est ce qui a conditionné le fait que je continue à m’y rendre par alternance. J’aborde souvent ce thème mais j’aime l’idée de changer de type de logement : hôtel, location d’appartement, couchsurfing, et auberges. Cela dépend surtout des conditions de voyage (solo ou pas notamment).

Je ne vais pas mentir, j’ai 25 ans, je vais en auberges depuis mes 19 ans (piouf quelle expérience…), j’en ai fréquenté un bon nombre et j’arrive un peu au bout de mon goût pour ces endroits, car s’ils ont des avantages, les inconvénients ne sont pas inexistants pour autant.

Qu'est-ce qu'une auberge de jeunesse

C’est un lieu d’hébergement à petit prix dans lequel les voyageurs peuvent louer un lit en dortoir (mixte ou pour femmes) dont le nombre d’occupants est en moyenne entre 4 et 20 (ma limite personnelle est à 12). Il est cependant possible de louer une chambre privée pour deux. Les sanitaires sont partagés soit entre eux dans la chambre, soit avec leur étage et toute l’auberge dispose le plus souvent d’un salon et d’une cuisine en commun.

Si on retrouve beaucoup de jeunes personnes en auberge, ils ne constituent pas pour autant une masse unique de locataires puisque des personnes de tous horizons, sexes, âges, catégories socio-professionnelles s’y rendent, ce qui fait son intérêt.

Ce n’est définitivement pas un logement que tout le monde appréciera mais il ne faut pas le négliger car il peut s’avérer extrêmement pratique.

auberge jeunesse salon

Pourquoi parler des auberges de jeunesse

A l’exception des locations et du couchsurfing que j’ai déjà abordé, les auberges de jeunesse sont la façon de se loger sur laquelle je trouve qu’il peut être important de proposer des conseils. Je me vois mal vous expliquer comment gérer votre séjour à l’hôtel, vous vous débrouillerez très bien sans moi, j’en suis certaine.

En revanche, nous sommes moins habitués aux auberges : à les voir dans les films, séries, à en entendre parler dans les reportages, magazines ou même dans les romans. Je serais bien incapable de citer rapidement une oeuvre où elles sont abordées. De fait, contrairement aux hôtels que l’on voit depuis l’enfance à la télévision où dont on fait soit même l’expérience, les auberges apparaissent comme une donnée un petit peu moins familière.

Je pense qu’il faut en parler parce que cela permet de faire des économies monstres en voyage, notamment lorsque l’on fait du « tourisme actif », c’est-à-dire passer ses journées dehors à explorer plutôt que rester trainer dans sa chambre.

D’ailleurs, les auberges de jeunesse ne sont pas utilisées uniquement lors des vacances, elles servent également de logement peu cher aux personnes en attente d’un appartement, en stage, à la recherche d’un travail. On y trouve des profils très différents et c’est tout l’intérêt. A titre d’anecdote, à Ljubljana, en Slovénie, j’ai partagé une chambre avec cinq hommes : 3 touristes/fêtards, 1 professeur danois en conférence pour quelques jours et un immigré en stand-by. Je ne veux pas que l’on se fasse une image tronquée de ces endroits (que pour jeunes fêtards par exemple) parce que c’est faux, cela dépend complètement des établissements.

Quels sont les avantages des auberges

Le prix

L’avantage majeur de ce type de logement : on trouve très rarement moins cher (20 euros en Autriche, 9 euros en République tchèque..) et c’est important vue la place réservée à l’hébergement dans un budget qui passe du simple au double. Quand on se sert uniquement de sa chambre pour dormir et se laver, c’est une hypothèse à évoquer.

La localisation

Les auberges sont souvent très bien situées en centre-ville. J’ai plusieurs fois renoncé à louer un appartement parce qu’une auberge me proposait un bien meilleur placement géographique pour parcourir à pieds toute la ville, rentrer déposer des affaires ou se coucher rapidement en rentrant de soirée.

L’aspect social et la diversité des rencontres

On n’est presque jamais seuls dans une auberge ce qui permet de faire très facilement des rencontres aussi bien dans sa chambre que dans le salon où se regroupent les personnes qui souhaitent se détendre et discuter. L’intérêt principal ici est de se retrouver face à des personnalités très différentes, des gens ne parlant pas votre langue, ayant des envies de voyages opposées aux vôtres. Des fois ça colle, des fois non, mais l’expérience est souvent enrichissante.

L’auberge organise souvent des sorties communes, visites de la ville ou même des soirées à thème auxquels vous avez la liberté de vous joindre ou non. Rien n’est imposé mais tout est proposé.

Pratique pour les voyageurs solo et également les groupes

Intéressant à quel point cela peut convenir à deux situations opposées l’une à l’autre. C’est tout d’abord un bon plan pour les voyageurs solos question finances car on paye un lit et non une chambre ce qui revient bien entendu moins cher par personne quand on n’a pas quelqu’un pour partager les frais d’un logement commun. Cela permet également de rencontrer du monde si on a une petite baisse de morale vis-à-vis de notre solitude choisie.

C’est également pratique pour organiser les voyages de groupe puisqu’il est possible de prendre une ou plusieurs chambres entre « nous », ce qui offre un aspect plus colonie de vacances qui plait généralement bien aux concernés. Attention toutefois, dans certaines auberges, ils refusent les gros groupes lors de certaines festivités pour des raisons de sécurité.

Auberge de jeunesse chambre

Un accueil souvent jeune et sympathique

La réception est souvent tenue par de jeunes adultes travaillant souvent en contrepartie d’une chambre ce qui rend le contact très simple et chaleureux à l’égard des clients. On se parle comme entre amis et on sait que l’on peut venir demander de l’aide au besoin sachant par ailleurs que cet accueil est souvent ouvert (pour les grandes structures) 24/24h.

 La sécurité

Ce n’est pas un terme que l’on voit beaucoup associé aux auberges de jeunesse mais une fois les précautions évidentes prises à l’égard de ses affaires (voir conseils plus bas), je m’y sens toujours en sécurité au sens où il y a tout de temps quelqu’un de présent : à l’accueil, dans une chambre, dans les douches, au salon. C’est rassurant de savoir que je suis à portée d’écoute de plusieurs personnes où que je me trouve (et par conséquent serais entendue s’il m’arrivait quelque chose).

De plus, concernant les affaires, des casiers sont mis à disposition, et la réception peut proposer des services de coffre-fort pour les plus inquiets.

Une cuisine à disposition

Elément très important pour bon nombre de voyageurs (dont je ne fais pas partie mais je le mentionne tout de même) : il y a la possibilité de se préparer à manger sur place. Il vous suffit d’acheter votre nourriture et vous pouvez la cuisiner. Par ailleurs, des boissons comme du thé sont souvent offertes.

Quels sont les inconvénients des auberges

La vie en communauté

Vous n’est jamais seul : vous dormez, mangez, vous changez, vous douchez (cabines séparées) avec d’autres personnes autour de vous et ce n’est pas toujours simple. Vous devez à la fois vous imposer et faire des concessions tout comme toute relation à plusieurs, sauf que là il s’agit en plus d’inconnus.

Selon l’endroit, un possible manque de confort

Ce n’est pas toujours le cas, cela dépend vraiment de l’auberge mais il arrive de tomber sur des endroits très minimalistes, notamment pour le lit. Il m’est arrivé une fois de me retrouver à dormir pendant 4 nuits sur une planche avec un tout petit matelas pas bien épais. Mon dos s’en souvient encore !

De même, il y a un manque de confort global du quotidien dans le fait que tout soit partagé donc il n’y a pas forcément la place pour mettre ses affaires de toilettes ou suffisamment de patères pour poser ses vêtements dans la douche. Ne vous attendez pas non plus à prendre une bonne douche relaxante, car vous avez toujours en tête que d’autres personnes attendent leur tour.

Le bruit et sa corrélation : le manque de sommeil

Le pire problème à mes yeux : le bruit des autres voyageurs qui partagent votre chambre et ronflent, notamment les hommes. Il m’est arrivé un bon nombre de fois de ne pas trouver le sommeil à cause de cela et de finir par en rigoler avec mes compagnons de nuit pendant que nous tentions de siffler pour calmer les ronflements d’un autre. Oui, car il y a toujours LE ronfleur de la chambre.

Il n’y a pas de solutions à cela, les boules quies sont indispensables mais ne dissimulent pas tous les sons. On sait pourquoi on signe.

Les douches à partager et l’organisation que ça engendre

Les douches sont un sujet sensible pour beaucoup. J’y suis plutôt indifférente mais je comprends les doutes sur ce point. Il y a plusieurs cas : la douche à partager dans la chambre (c’est le plus pratique), ou plusieurs douches à partager avec le reste de l’auberge. Des fois elles sont mixtes, des fois non, et si cela vous dérange, renseignez-vous à l’avance pour éviter les surprises.

On trouve vraiment de tout : des cabines modernes à porte coulissante au simple bloc pourvu d’un rideau de douche en plastique, c’est toujours la bonne ou mauvaise surprise en arrivant.

Comme nous sommes beaucoup, il faut également bien s’organiser pour se laver, réussir à se trouver un bon créneau car chacun tient à sa place et il faut souvent allier politesse et fermeté. Pour une douche. Vous voyez la problématique !

Le manque de prises de courant

A nouveau un soucis contextuel car cela dépend bien évidemment de l’auberge, mais il arrive fréquemment de se retrouver à huit dans une chambre avec seulement deux prises. Pas simple quand chacun doit recharger son téléphone, son ipad, son appareil photo etc.. Heureusement pas mal d’endroits ont mis en place ce système révolutionnaire qui consiste à avoir une prise par lit.

Pas de rencontres avec des locaux

Contrairement à la location de chambre chez l’habitant, vous aurez peu de chances de rencontrer des locaux dans l’auberge, ce qui est un peu dommage car la population d’un pays est bien évidemment l’une de ses richesses dont il ne faut pas se priver (si on sent les personnes réceptives bien sûr, n’allez pas les suivre dans la rue!). Mais rien ne vous oblige à rester enfermé : sortez et découvrez le lieu, la culture et les habitants du pays!

cesky krumlov

Conseils et règles à respecter pour passer un bon séjour

1) Trouvez la BONNE auberge en lisant les avis

Faites toujours vos recherches avant de réserver vos nuits en auberge, et c’est un conseil pour tous les logements. Rendez-vous sur plusieurs sites ( Tripadvisor, HostelWorld, Booking, Hostelbooker..) et blogs pour lire les avis des clients, comparez le ratio avis négatifs/positifs, remarquez les points qui vous posent problème (douches mixtes, pas de petit déjeuner, ou auberge pour fêtards par exemple) et faites votre choix en fonction de ces éléments.

2) Respecter les autres (ils vous le rendent bien)

Vous n’êtes pas chez vous avec vos copains alors il faut agir avec considération envers les autres : ne hurlez pas quand vous discutez au téléphone, n’éteignez pas la lumière trop tard si vous voyez que tout le monde dort, préparez-vous sans faire trop de bruit le matin. Ne faites pas aux autres ce que vous n’aimeriez pas qu’on vous fasse.

3) Apportez toujours un masque de nuit et des boules quies

Ils sont plus importants que votre pyjama : sans eux au revoir le sommeil car il va falloir faire avec le bruit des ronflements pendant la nuit et la quasi systématique absence de volets ou rideaux dans les chambres ce qui laisse entrer très tôt la lumière, surtout en été. Le masque et les boules quies vous permettent de créer un petit monde à vous et c’est primordial.

4) Apportez vos propres affaires de toilette (serviette, savon)

L’auberge ne fournit pas gratuitement ces objets alors venez avec les vôtres, cela vous évitera d’avoir à en acheter sur place pour une qualité rarement optimale. Privilégiez les miniatures qui sont plus faciles à transporter, et prenez toujours avec vous une serviette en microfibre qui ne prend pas de place, sèche (et vous sèche) très rapidement et ne sent pas mauvais (odeur d’humidité) comme cela est le cas pour les serviettes classiques.

5) N’hésitez pas à discuter avec vos compagnons de chambre

N’ayez pas peur de vos compagnons de chambres, s’ils sont ici c’est que vous partagez au moins quelque chose. Et ce n’est pas parce que vous venez de pays différents que vous ne pourrez pas vous comprendre. Tout le monde parle un minimum anglais en auberge alors il ne faut pas hésiter, personne ne vous mangera et tout en monde est en général ravi de trouver un nouvel interlocuteur. Et dans le pire des cas votre discussion cessera une fois les formules de politesse exprimées et c’est tout.

6) Mais ne vous mettez pas la pression pour être sociable

Si vous n’avez pas envie de discuter, ne le faites pas, tout simplement. Agissez selon vos envies et humeurs. Restez polis mais si vous préférez prendre un bouquin et vous reposer dans votre coin, nul n’ira vous le reprocher.

7) Placez vos affaires en sécurité dans votre casier (et apportez un cadenas)

L’auberge met toujours à votre disposition un casier où ranger vos affaires, votre sac ou votre valise. La taille et le mode de fermeture (clé, carte ou votre propre cadenas) varient mais le principe reste le même et il faut l’utiliser. Certes, vos compagnons de chambres ont l’air adorables mais il faut être prudent (il n’y a pas qu’eux qui peuvent accéder à votre chambre), surtout lorsqu’on voyage en solo et qu’il n’y a personne pour vous surveiller vos affaires. Alors, enfermez tout le temps les objets de valeur même lorsque vous allez prendre votre douche ou vous chercher un thé. Mieux vaut être trop prudent que pas assez.

8) Si vous rentrez tard, n’allumez pas la lumière et taisez-vous

A lier au respect envers les autres : il peut arriver que vous sortiez la nuit et c’est normal, mais certains n’ont pas le même rythme de vie que vous et seront endormis lorsque vous rentrerez. Faites en sorte de produire le moins de bruit possible (préparez vos affaires à l’avance) et surtout, n’allumez pas la lumière, votre téléphone suffit.

9) Sachez que, à nombre égal, les dortoirs mixtes sont souvent moins chers que les dortoirs pour femmes

C’est dégueulasse, nous sommes d’accord mais j’ai souvent remarqué que le dortoir pour 8 femmes est plus cher que le dortoir mixte pour 8 personnes (je n’ai jamais vu de dortoir pour hommes uniquement) donc honnêtement si vous n’êtes pas rebutées par les ronflements et que vous avez un budget très serré, mesdames, ne négligez pas ce détail.

10) Quand c’est possible, douchez-vous avant les autres

C’est ma petite tactique personnelle : lorsque je dors en auberge, mon rythme est un petit peu différent de quand je loue un appartement au sens ou je rentre moins tard le soir pour éviter de trop déranger. Cela me convient parfaitement parce que je pars toujours tôt le matin. Par conséquent, je fais tout avant les autres : je me lave le soir avant que la masse ne rejoigne l’auberge et le matin, je suis toujours la seule debout très tôt donc j’ai tout l’espace que je veux pour me préparer (et ainsi filer plus vite à mes explorations) et bien entendu de cette façon, tout est propre et sec.

12) Si vous voyagez sur plus d’un mois, alternez avec d’autres formes de logement

Les auberges de jeunesse sont très pratiques mais sur le long terme, elles peuvent se révéler épuisantes : trop de bruit, de monde, d’attente dans la salle de bain. On a envie de se retrouver seul ou à deux et c’est pour cela qu’il est important d’alterner les logements, se prendre 4 jours à l’hôtel ou dans un appartement, de temps en temps. Dans le cas contraire, vous risqueriez de craquer.

C’est ce que j’avais fait lors de mon tour d’Europe pendant l’été 2014 sur plusieurs mois : j’ai commencé par les auberges (où j’ai alterné des très banales et un peu plus « luxueuses », puis j’ai procédé par roulements avec de la location d’appartements ou de chambres pour finir avec uniquement des hôtels et des appartement. Et j’ai bien fait car les derniers jours en auberge furent de la torture mentale, j’avais eu ma dose.

13) N’oubliez pas de défaire votre lit en partant

En payant votre séjour à l’arrivée, soit on vous donne des draps, soit ils vous attendent sur votre lit pour que vous le fassiez (c’est souvent réalisé à la va-vite par tout le monde). Il ne faut à l’inverse pas oublier de le défaire et de placer les draps et taie d’oreiller dans le réceptacle qui vous aura été indiqué le premier jour. Il est difficile à louper.

J’espère que ce petit guide vous aura plu. Il est assez explicite car je tenais vraiment à partager le plus possible sur le sujet et offrir des conseils complets. Si vous avez des questions, n’hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *