Blog et réseaux sociaux en voyage : un danger ?

voyage
Nous sommes nombreux (blogueurs, youtubeurs ou même anonymes) à publier des articles, photos sur instagram ou même vidéos au jour le jour de nos séjours à l’étranger. Envie de partager son bonheur, de faire s’évader ses abonnés, de travailler pour certains. Mais cela est-il sans danger ?

Cet article n’a aucunement pour objectif d’effrayer quiconque, mais de mettre l’accent sur certains points de sécurité impératifs, parce que publier des instants de sa vie, et donc des informations personnelles, sur les réseaux sociaux n’est jamais anodin.

Nous sommes toujours ravis de partager avec les proches, amis, abonnés chacune de nos nouvelles destinations, les musées les plus originaux, les coups de coeur nourriture, le nouveau bar à la mode. C’est généralement très bien reçu parce qu’il est agréable de tomber sur ces images et informations. Mais, il est tout de même important de préciser que si ce partage est public et ouvert à tous, n’importe qui peut y avoir accès et cela quelles que soient ses intentions.

C’est un danger hypothétique, sans aucun doute, mais bel et bien existant. Je précise que, comme d’habitude, je ne me permets pas de parler au nom des autres personnes, aussi je réfléchis plutôt en fonction de mes expériences (beaucoup de voyage solo ou à deux maximum, dans un cadre non professionnel) et de ce que j’ai pu observer.

Quel est donc ce danger

A mon sens, un éventuel danger peut provenir d’une même annonce de votre part qui traduira deux informations. Un exemple simple : un snap de vous devant la Tokyo Tower, au Japon. Vous apprenez deux choses aux personnes qui tombent sur cette vidéo :

– Vous dites où vous êtes.

Peu de risques qu’un tueur en série vous suive au bout de monde nous sommes d’accord, mais ça n’empêche pas les personnes sur place de vous contacter, de se renseigner sur vous (très utiles ces hashtags #FromWhereIstand). Quand on voit actuellement à quel point la vie privée de certains blogueurs est décortiquée par leurs fans et détracteurs, on se doit de faire attention (même à notre petit niveau).

Un exemple tout bête : envie de savoir où loge votre youtubeuse préférée ? Elle le dit elle-même : quartier, nom du restaurant à côté de l’appartement et vue depuis sa fenêtre. C’est beaucoup trop quand on veut rester tranquille.

Alors si indiquer la ville ou même le quartier où vous vous trouvez n’a pas de grandes conséquences, il ne faut pas oublier qu’internet est une formidable base de donnée : le nom d’un restaurant sur une serviette, un monument relativement célèbre en indiquant que vous y restez quelques heures où que vous logez en face sont des indices offerts à tous : les gens les plus adorables comme les tordus.

– A contrario,  vous dites où vous n’êtes pas.

Etre cambriolé n’arrive pas qu’aux autres. Et si cela peut tout à fait se produire lorsque vous êtes au boulot ou même dans votre jardin, le fait d’indiquer que vous n’êtes pas chez vous augmente ce risque car vous annoncez qu’il y a un logement potentiellement vide alors que vous êtes à l’autre bout du monde. Pour peu que vous soyez légèrement « public », que votre ville de résidence, votre situation amoureuse ou immobilière aient déjà été abordées par vous sur internet (même dans un simple tweet), n’importe quelle personne intéressée peut faire le lien et se dire que la voie est libre.

Bien évidemment, même dans ce cas, personne ne sait exactement où vous habitez. Normalement. Il est aussi possible que l’on vous ait suivi jusqu’à chez vous ou même que vos voisins aient dit quelque chose. Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas Beyoncé que vous êtes à l’abri de cela. En vérité, je pense même qu’il est plus difficile de s’introduire chez elle que chez vous, et pourtant on connait ses adresses.

Il n’est pas question ici de se méfier de tout le monde et de rester enfermé dans une tour. Mais, il est important de prendre conscience que votre domicile est trouvable et que faire savoir votre absence n’est peut-être pas la meilleure façon d’agir.

départ Edimbourg voyage

Quelles solutions face à ce danger

Maintenant que j’ai fait état de ma paranoïa, comment agir pour prévenir au maximum tout risque ? Voici plusieurs réponses que j’applique toujours et qui, jusqu’à présent, m’ont bien servie. C’est du bon sens, mais c’est à rappeler notamment aux plus jeunes qui ne se représentent pas toujours le danger, où aux personnes peu coutumières des réseaux sociaux qui ne réalisent pas toujours que le droit à l’oubli est difficilement existant sur internet.

Décalez vos publications et annonces

Un classique que beaucoup font et qui fonctionne à chaque fois : ne publiez pas vos tweets, photos, vidéos en temps réel. Décalez les jours ou mieux attendez d’être rentré. C’est typiquement ce que je fais : en général quand je poste l’annonce de mon départ, soit j’y suis (et j’ai changé de ville), soit je suis revenue chez moi. D’autant plus que je n’ai pas de temps en vacances de choisir, modifier, publier chaque image, ou monter une vidéo : le voyage c’est H24 !

Un inconvénient à cela : être contactée par des abonnées et devoir leur dire que j’ai déjà quitté l’endroit. C’est dommage mais quand je suis en solo je préfère faire attention (ou alors prévoir à l’avance une rencontre).

Réglez la géolocalisation

Il serait stupide de poster un statut et de laisser apparaître l’endroit où vous vous trouvez. A l’exception d’un panneau publicitaire sur la tête, il n’y a pas moins discret.

Gardez toujours certaines informations privées et communiquez via messagerie perso

Certaines données personnelles ne doivent pas paraître sur internet, et cela en ce qui vous concerne mais également pour ce qui a trait aux autres, à vos proches. Vous tenez à partager votre aventure avec eux ? C’est bien normal mais dans ce cas-là utilisez skype ou viber pour protéger votre intimité.

Ne dites pas que vous vivez et/ou voyagez seul(e)

Mieux vaut éviter de transmettre de telles informations car elles pourraient se retourner contre vous.

Evitez de laisser votre logement fermé pendant tout votre séjour

Si vous ne vivez pas seul(e), c’est vite fait car il y a forcément quelqu’un sur place et dans le cas contraire, organisez-vous avec votre famille, vos amis, vos voisins pour qu’ils viennent ouvrir tous les jours afin de donner l’impression que c’est habité.

De plus, un petit conseil pour l’intérieur : faites en sorte que tout ne soit pas parfaitement rangé, mettez des livres sur le canapé, placez négligemment un châle sur un fauteuil.. Donnez de la vie à tout ça comme si vous y étiez.

N’indiquez pas l’adresse de votre logement sur place, ni des restaurants ou lieux proches

C’est limite ce qu’il y a de plus important si vous avez envie de partager votre voyage en « direct ». Dans l’absolu, oui c’est tout à fait possible et ne pose pas réellement de risque, mais cette consigne est primordiale. N’annoncez jamais où vous dormez (surtout si c’est un voyage solo) car en plus de savoir où vous êtes, les personnes savent où sont, par ricochet, votre argent et vos affaires.

De même, si vous donnez rendez-vous à quelqu’un ou rencontrez une personne sur place, soyez sûr(e) d’avoir confiance en elle avant de lui indiquer l’adresse.

Vérifiez avant de faire confiance aux personnes qui vous contactent

Il est possible que vous receviez des messages de personnes vous suivant sur les réseaux sociaux, vous demandant s’ils peuvent vous rencontrer. Dans la majorité des cas, ces contacts sont bienveillants mais pensez tout de même à vérifier ce que vous pouvez sur la personne : ses réseaux sociaux (envoyez une demande s’ils sont privés), tapez son nom ou son adresse mail dans un moteur de recherche. Cela prend 3 minutes alors autant ne pas le négliger.

Profitez de votre voyage donc déconnectez-vous !

Vous êtes en vacances, vous avez travaillé dur pour vous payer ce voyage alors lâchez vos appareils et profitez du moment !

J’espère que cet article vous aura plu. Il ne s’adresse pas aux personnes ayant l’habitude de voyager, car j’imagine que nombre d’entre elles font déjà attention, mais cela peut aider les plus novices aussi bien en voyage qu’en technologie.

8 Comments

    • Merci beaucoup pour ton passage. En effet, il faut toujours y penser car ce n’est pas anodin de partager son quotidien. Bonne journée!

  • Bonjour,

    Je souhaite donner mon avis sur le sujet. Etant une personne qui adore voyager et en particularité en solo afin d’être plus immergé dans l’endroit où je vais, je dois dire que je suis d’accord avec toi quand tu dis qu’il ne faut pas ou du moins éviter de dévoilé tout en temps réel, il y a trop de gens qui disent ou alors se font trahir par une serviette portant le nom de l’endroit et après se font harcelés là où ils logent. En revanche, je pense aussi comme toi que les réseaux sociaux en vacances sont à prendre avec prudence et puis si l’on passe notre temps à faire du montage vidéo pour sortir la vidéo dès le lendemain en sachant que nous sommes encore là où nous sommes en vacances, il est vrai que c’est un risque. C’est pour ça que généralement, ce que je fais c’est que je met durant mes voyages, je met une ou deux photos en ligne à l’instant T et ensuite quand je rentre chez moi j’en met plus.
    Bon à l’origine je pensais pouvoir te contredire car je n’étais pas forcément d’accord mais en rédigeant mon commentaire, il s’avère que tu as raison mais il ne faut pas tomber dans la psychose comme tu le dit. Mieux vaut prendre pleins de photos, profiter, filmer si l’ont veux et se reposer puis une fois rentrer communiquer sur son voyage, mais c’est vrai que partager quelques petits moments en fessant attention à ce qu’on partage, de façon direct au moment où on le vie peut-être aussi très sympa.
    En tout cas, je suis content d’avoir lu ton article, même si je fais déjà attention moi même.

    Bonne journée.

    • Merci pour ton avis sur le sujet, c’est tout à fait ça : pas de psychose, simplement bien réfléchir aux informations que l’on transmet et ce que cela peut sous-entendre. C’est du bon sens mais ce n’est jamais un mal de le répéter. Bonne journée!

  • Très bon article ! Je suis parfois effarée de voir combien il est facile de tout savoir et où trouver certaines personnes par les réseaux sociaux. Personnellement, j’essaye toujours de faire attention. Je ne dis pas à quelle date je pars. Pendant mes voyages je mets mon compte IG en privé (ce qui est un peu bête en même temps mais bon) et je ne publie mes photos que le soir. Je n’ai en ce moment plus de blog, ni Twitter, ni IG, mais je crois que la prochaine fois, je serai encore plus prudente sans tomber dans la psychose non plus. J’avoue que j’aime beaucoup partager mon voyage en live par Instagram surtout (enfin comme je l’ai dit c’est du semi-live puisque je ne poste la photo que le soir en principe).
    J’en profite pour te dire que j’aime beaucoup ton blog et ta chaine, et que tu me donnes envie d’en rouvrir un :). A bientot

    • Merci beaucoup pour ce commentaire, je suis ravie que le blog et la chaine te plaisent 🙂 Oui il est important d’éviter la psychose tout en faisant attention. Pour ma part étant donné que mes photos sont prises par le reflex, je n’ai pas le temps le soir de les transférer sur ordi puis sur téléphone, faire quelques modifications de luminosité etc.. Après ça dépend vraiment des cas, mais étant donné que je voyage pour le loisir, rien ne me « force » à publier à temps donc je préfère profiter du moment et proposer des photos plus nettes une fois rentrée ou à mi chemin. A bientôt !

  • Je trouve ton article très intéressant. En effet je me suis moi même déjà posé la question du vol à mon domicile vu lors de mon dernier voyage j’ai posté en live. Je n’ai jamais livré mon adresse perso mais en effet on ne sait jamais.
    J’avais vu un projet sur internet pour montrer le côté négatif d’instagram et de la geolocalisation. Une personne a créé un site pour montrez au gens que suivant comment ils postent leur photo on découvre beaucoup de chose sur eux et que tout le monde peut les retrouver. Il avait utilisé toutes les photos de chats publiée sur Instagram est les a toutes remises sur une carte. J’ai fait le teste avec mon compte perso en postant une photo de mon chat. Je l’ai retrouvée sur la carte exactement à l’endroit où je me trouvais.
    En résumé il faut mieux être prévenant. 🙂

    • Merci beaucoup pour ton partage! Ce que tu racontes sur les photos de chats est vraiment perturbant et ça démontre bien qu’il est important de réfléchir à deux fois avant de poster une photo, ou du moins d’en peser les conséquences car ce n’est jamais anodin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *