7 conseils pour surmonter la solitude en voyage

Cesky Krumlov

Il est inévitable lorsque l’on voyage seul(e) de se retrouver à un moment donné avec le moral un peu en baisse : nos proches nous manque, se coucher seul est moins excitant qu’au début et tant d’autres exemples. Cela n’est toutefois pas une fin en soi, et voici quelques conseils que je m’applique lorsque je me sens sur le point de succomber à une pointe de solitude.

1) Soyez actif et organisé

Plus je suis plongée dans mes visites, mes soirées, mon tri des vidéos, mes découvertes alimentaires, moins je me sens seule. Je suis tellement occupée que je n’ai pas le temps de réaliser que quelque chose me manque. Evitez de rester au lit, vous y penserez obligatoirement : sortez et explorez la ville. Pour les plus organisés, dont je fais partie, planifier peut également aider puisque cela vous donne de petits buts à atteindre chaque jour.

2) Restez en contact avec vos proches

Ils ne sont pas si loin, en quelques secondes vous pouvez les joindre, alors n’hésitez pas à le faire : 20 minutes de conversation et vous serez regonflés à bloc ! Pensez à leur faire partager votre voyage en leur envoyant de temps à autres des photos ou vidéos de vos aventures.

3) Rencontrez du monde et participez à des activités de groupe

Vous partez voyager seul, très bien. Mais ce n’est pas pour autant que vous n’allez pas faire des rencontres, celle-ci seront d’ailleurs facilitées ! Sans pour autant passer tout votre temps avec les autres (quel est l’intérêt de partir seul sinon?), faites en sorte de participer à des activités qui réunissent du monde : des visites en groupe, des rencontres d’amis virtuels, des soirées avec des voyageurs rencontrés dans votre hôtel (mais si vous êtes sujet à la solitude, évitez ce type de logement) ou auberge de jeunesse… Ne restez tout simplement pas seul.

Solitude se faire plaisir

4) Faites-vous plaisir

Je ne sais pas vous, mais lorsque je me sens triste chez moi, je m’accorde un petit plaisir, souvent d’ordre alimentaire (un bon moelleux au chocolat, un mille-feuilles, un smoothie) ou alors une sortie improvisée comme un cinéma avec de préférence de jolis garçons sur l’écran, un opéra pour se vêtir de ses plus beaux atours, voire encore un massage. Pourquoi cela serait-il différent à l’étranger ? Sortez vous accorder ce petit plaisir à la hauteur de vos moyens. Il y a peu de douleurs qu’une bonne crêpe ne guérisse pas.

5) Sortez danser (ou faire du sport)

Pensez à vous défouler un bon coup sur le plan physique, votre esprit vous en remerciera. Pour ma part, il s’agit de danser (parce que je suis une loque reconnue pour le sport, surtout quand j’ai marché toute la journée) mais tous les sports sont bien entendus admis, même les échecs.

6) Ecrivez et lisez

Je suis biaisée parce que je suis aussi obsédée par les livres que par les voyages, mais c’est toujours quelque chose qui me transporte ailleurs, quelque soit le monde (ou l’absence de monde) qui m’entoure. Quant à l’écriture, rien de tel pour se créer de jolis souvenirs à relire dans plusieurs années. Ce n’aura pas été du temps perdu.

7) Profitez de cette solitude

…Qui sait, vous la regretterez peut-être rapidement !

4 Comments

  • Au début j’avais peur de la solitude et plus je grandis plus je me dis que c’est pas si terrible que cela, et n’habitant plus chez mes parents pour mes études et bien je vis seule, et j’aime tellement maintenant ! J’ai des projets de voyages, des tonnes d’envies, et je n’ai pas trouvé de personnes aussi motivée que moi, par conséquent je pense devoir voyager seule, avant je me demandais si j’allais être capable parce que me retrouver face à moi même, avec mes pensées, me découvrir etc et bien je trouvais ça dure, maintenant ce n’est plus un fardeau, justement je réfléchi sur des sujets, je me forge des opinions comme ça et puis des fois aussi je ne pense à rien, et qu’est-ce-que c’est agréable ! 😀
    Bonne continuation à toi !

    • Je te souhaite de très beaux voyages, ce que tu laisses transparaitre de ta mentalité me laisse à penser que tu apprécieras beaucoup le voyage solo. On prend du temps pour soi, ce qui n’est pas forcément facile au quotidien, et on en ressort grandi! Attention,c’est addictif 😉

  • J’ai entrepris un voyage pour mes études a Rennes , au début j’avais si hâte d’y être , de quitté mon pays pour la première fois , mais dès que j’ai mis le pied en france , la joie a commencé a se dissipé petit a petit … quitté pour la première fois son pays en solitaire pour une durée d’un an d’étude , c’est une mauvaise idée , il faut voyager avant juste pour le loisir , pour s’habituer , maintenant trop tard et j’en fait les frais …

    Seul ? pas vraiment , mon père ma accompagné pour une durée d’un mois pour m’aider a m’installer et m’assurer que je ne manque de rien , maintenant qu’il est partie , la solitude pèse lourd sur moi , je suis un étranger dans un pays qui m’est étranger , livré a moi même , quand je regarde les photos que j’ai faite avec mon père j’ai les larmes aux yeux et je n’arrive plu a visiter des endroits ou ont n’y était ensemble , mais si j’avais a refaire les choses , je n’y changerai rien parce que je sais que au plus profond de moi , je voulais faire ce voyage , et que je suis obligé de grandir a un moment ou un autre , comme le dis le proverbe , ce qui nous tue pas nous rend plus fort …
    Je garde espoir en l’avenir , peut être que d’ici 1 mois ou deux je n’y penserai même plu ! …

    • Merci pour ton partage.. La solitude peut être mal perçue et j’espère que le temps et les rencontres t’aident à améliorer ton malaise. En effet, ne pas connaître le lieu avant de partir n’est pas toujours facile.. mais énormément d’étudiants le font et je te souhaite de pouvoir t’habituer à cette perte de repères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *