5 inconvénients à voyager seule

Voyage solo

Le voyage en solo se démocratise et c’est bien normal car il s’agit d’une expérience formidable à tenter au moins une fois dans sa vie. Cependant, il ne faut pas pour autant en oublier certains aspects qui peuvent déranger.

Vous le savez, j’adore voyager seule, et cela depuis ma première tentative au Japon en 2010. J’y trouve de très nombreux avantages et je ne pourrai jamais nier tout ce que ces expériences m’ont apportées. Mais, OlalaChick est un blog personnel où je parle aussi bien des bons que des mauvais côtés de mes découvertes culturelles.

Or, si je suis favorable à 100% au voyage en solo et que je n’ai pas l’intention de m’arrêter sur ma lancée (le tout étant d’équilibrer l’ensemble avec des voyages à deux), je ne peux pas affirmer qu’il n’existe pas d’aspects négatifs. Voici quelques uns de ceux auxquels j’ai été confrontée. Bien entendu, ils sont propres à ma personne et à ma façon de voyager.

1) Ne pas partager ces moments avec quelqu’un d’autre

Autant commencer par le plus évident : ce n’est pas parce que vous voyagez seule que vous l’êtes dans votre quotidien. Il peut s’agit d’un compagnon de vie, d’un enfant, d’un parent, d’amis… Ils ne sont pas là pour observer avec vous ce lever de soleil à Bali, pour détailler avec vous ces somptueuses fresques à Athènes, pour déguster avec vous ces pâtisseries à Vienne… Et si la beauté du Monde est sans limite, il est toujours plus agréable de la partager avec quelqu’un.

2) Le petit soucis de la prise de photographies

Il n’est pas toujours aisé de prendre des photos de sa personne lorsqu’on se retrouve seule à tenir un appareil et cela sans trépied (merci l’encombrement). Avec un peu de chance, vous tombez sur une âme charitable, mais dans le cas contraire, il faut faire preuve de beaucoup d’ingéniosité ou revoir à la baisse ses ambitions photographiques.

3) Un budget proposant un rapport qualité/prix moins intéressant

Le plus souvent, dans mon cas personnel, voyager à deux permet de réduire les dépenses puisque ces dernières sont communes. Logement (hôtel ou location d’appartement), nourriture, location de voiture, taxis…et j’en passe.

Certes, si vous dormez en auberge de jeunesse et mangez dans un supermarché, la différence ce fera moins sentir, mais je ne fais pas partie des personnes qui cherchent à tout prix à faire des économies : je travaille et j’économise pour ces voyages, je veux pouvoir en profiter un minimum, et cela passe, généralement, par un certain confort.

4) Des repas du soir moins enchanteurs

Autant j’adore le fait de manger seule le midi, autant je trouve les repas du soir tout de suite moins amusants. Partout autour de soi, les couples, les familles et les amis se réunissent, et ce petit pincement au coeur peut, à l’occasion, poindre le bout de son nez. J’ai été élevée aux grands repas de famille et je les adore : rester une demi-journée à table ne m’effraie pas le moins du monde et je recherche, en vérité, ce contact. Les repas du soir permettent souvent à chacun de se retrouver et inévitablement l’absence des proches se fait exceptionnellement sentir lors de ces instants.

5) Plus de difficultés pour sortir le soir

Si je ne suis pas effrayée par les affaires médiatiques tournant autour des attaques à l’encontre des femmes voyageant seules, cela ne m’empêche pas d’être plus vigilante que lors d’un voyage accompagné et je prends certaines précautions pour éviter les mauvaises rencontres. Entre autre, je fais attention, si je ne connais pas la ville, à ne pas sortir la nuit sans être accompagnée de personnes dont je sois sûre. Et dois-je mentionner le fait d’éviter de trop boire ? J’ai la « chance » de ne pas consommer d’alcool aussi cela va de soi, mais il peut être utile de le préciser.

Cela peut paraitre drastique, mais je place ma sécurité avant tout autre chose : confort, orgueil, plaisir. Ce n’est pas aussi contraignant qu’il y parait (je réagis similairement dans certaines grandes villes en France) mais cela n’en demeure pas moins quelque peu déplaisant.

Je vois honnêtement peu d’inconvénients au voyage en solo, mais ils ne sont pas inexistants et j’ai trouvé intéressant de partager les miens avec vous. Envie de partager les vôtres ?

Credit photo : Lee Scott

6 Comments

  • Je dois dire que le partage est quelques chose de très important pour moi et notamment en voyage. Ces derniers temps, j’ai eu l’occasion de voyager sans Mon Chéri et ne pas vivre avec lui certains moment m’a vraiment manqué. Heureusement, le prochain voyage, nous serons ensemble !

    • Je te comprends, c’est tellement agréable de partir à deux de temps en temps ! Profitez-bien l’un de l’autre, ces moments sont précieux.

  • Bonjour,
    Comme toi j’adore voyager seule, l’aventure, les rencontres.
    En mars dernier je suis partie sans plans a part un cough surfing pour la premiere nuit sur l’archipel Ryukyu au Sud du Japon.
    J’ai finalement voyage d’ile en ile et ce fut fantastique.
    Par contre lors de ce voyage et du precedent en Coree je dois dire que je n’ai presque jamais mange seule le soir.
    J’ai rencontre beaucoup de gens, mais il est vrai que prendre un verre aide. Dans les iles miniscules ou je suis allee je me rendais souvent au petit cafe/bar du coin et c’etait assez rapide de rejoindre les locaux.
    Je te rejoins parfaitement sur le partage. Tres souvent emerveillee j’ai envie de montrer ce que je vois. Et aussi sur la securite. Il est vraiment regretable parfois de n epas pouvoir avoir l’esprit tranquille.
    Pour les depenses je m’en sors finalement mieux seule, car je me contente de peu. Et puis j’avoue que dans mon aventure souvent je saute un peu des repas. A fouiller a droite a gauche le temps passe vite et il faut vraiment que je meurs de faim pour reagir.
    Te lire me donne envie de repartir la tout de suite 🙂
    Merci

    • Bonjour, merci pour ce partage d’expérience !
      Il est simple de ne pas manger seule, mais je suis assez paradoxale et compliquée ^^’ : en général si je pars seule c’est tout simplement parce que j’en ai envie ! Si j’avais envie d’être accompagnée, il n’y aurait pas eu de soucis, j’aurais adapté mes dates pour que quelqu’un se joigne à moi. Donc je suis finalement assez contente de ne pas manger tout le temps accompagnée : ça me permet de choisir l’heure (j’adore manger très tôt, ça permet d’être acceptée dans tous les restaurants même sans réservation)), l’endroit, les plats etc.. Pour être plus précise, l’inconvénient, pour moi, est de ne pas manger le soir avec mes proches 🙂 …

      C’est tant mieux pour tes dépenses personnelles, bravo ! Autant ça peut être mon cas pour la nourriture, autant les hôtels ou les locations d’appartements, mama mia ça revient cher toute seule (j’ai beaucoup voyagé et dormi en auberges ou couchsurfing, mais maintenant ça me lasse un petit peu.. surtout que j’apprécie de rester longtemps dans un endroit donc pouvoir m’étaler pendant au moins 2 semaines, c’est un vrai plaisir.).

      Je te souhaite un bon prochain voyage ! Bises.

  • Je voyage toujours seule parce que personne ne veut venir avec moi! Je suis d’accord, le soir c’est un peu dommage d’être seule. Et pour partager les émotions qu’on vit, il ne reste que la camera et un blog. Mais c’est difficile de trouver des gens qui aient les mêmes envie… et c’est vrai que je suis un peu intransigeant. J’aime marcher, découvrir un paysage mais en me déplaçant… quitte à passer la journée à marcher. Pas mon mari ni mes amis proches. Du coup je pars avec mes chiens. Un, deux, trois ou en hiver tous les 4!

    • Oh, merci de ton partage ! J’adorerais voyager avec mes chiens (enfin futurs chiens), cela doit être vraiment particulier comme expérience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *