10 films qui donnent envie de voyager

10 films qui donnent envie de voyager
Si le cinéma nous transporte dans un autre monde, un autre temps, il ne faut pas oublier que l’immense majorité des lieux mentionnés existent bel et bien.

Je possède un carnet de note où j’écris chaque nouvelle destination de voyage qui me fait envie, et les films constituent une grande source d’inspiration et de motivation pour me pousser à en découvrir plus. Voici dix films qui m’ont donnée envie de voyager, sans d’ailleurs que cela soit forcément le thème du film.

J’ai fait en sorte de présenter, à une exception près, des pays différents pour une plus grande variété. Sinon, il est évident que j’aurais pu parler non stop de Londres ou New York à l’aide de mes films doudous d’adolescence (Love actually, Coup de foudre à Notting Hill, Vous avez un message, Nuit blanche à Seattle, Maman j’ai encore raté l’avion).

Into the Wild : Alaska (USA)

Into the wild

Terriblement triste, mais probablement la meilleure vidéo publicitaire que l’Alaska pouvait souhaiter. Ce film de Sean Penn est particulièrement esthétique, trop « National Geographic » pour certains, mais nul ne peut rester insensible aux images de lacs et montages, le tout accompagné d’une bande son mémorable. Hymne à la liberté, questionnement sur la vie, l’arrogance des hommes, et la puissance de la nature sont des thèmes forts du film, exceptionnellement bien mis en valeur par les décors.

Avatar : Chine

avatar chine

Probablement le film qui dénote le plus de ce classement parce qu’il s’agit d’un univers réalisé avec une majorité d’images de synthèses. Mais, les équipes se sont très fortement inspirées de lieux réels pour leurs créations et notamment de la région du Hunan avec son parc national de Zhangjiajie. Ces paysages qui paraissent irréels existent pourtant et sont devenus un site touristique particulièrement recherché.

C’est dans de tels cas que je suis heureuse que les films s’appuient sur du concret car je ne connaissais pas cet endroit avant mon visionnage. Merci pour l’adresse !

Lost in translation : Japon

lost in translation

J’ai vu ce film après mon second voyage au Japon parce que ce pays que j’adore me manquait et il me fallait trouver un substitut en attendant d’y retourner quelques mois plus tard.

L’ambiance de Lost in Translation y est très étrange et fait la démonstration d’une lenteur complètement opposée à la ville de Tokyo (plus proche de celle de Kyoto que l’on voit rapidement). Il est appréciable de découvrir des images tellement en accord avec ce que l’on peut y trouver, et le thème du film est fascinant au possible. J’ai déjà ressenti cette sensation d’être « perdue » quelque part, notamment dans ce pays et c’est un sentiment à la fois libérateur car on ne craint rien, mais aussi de solitude extrême car il est difficile d’y être compris humainement, même par nos compatriotes. Il n’y avait pas de meilleur pays pour aborder ce sujet que le Japon.

Le Seigneur des Anneaux : Nouvelle-Zélande

Seigneur des anneaux NZ

Qui n’a pas rêvé de filer en Nouvelle-Zélande après avoir vu les films ? Le tourisme de ce pays doit énormément à Peter Jackson car peu auraient connu la beauté et la variété des paysages néo-zélandais sans le Seigneur des Anneaux, moi la première (ou du moins pas si jeune). Il y a peu à dire sur ce sujet, c’est sublissime, notre goût pour l’aventure est titillé et j’attends patiemment que le compte bancaire se remplisse un peu plus pour m’y rendre.

Harry Potter : Royaume-Uni

Harry Potter

Vous me connaissez, Harry Potter, c’est toute ma vie (au moins) alors je ne pouvais que tomber amoureuse des lieux de tournage des films : Angleterre, Ecosse, Pays de Galle que j’ai pris un immense plaisir à découvrir par moi-même. (Il y a également l’Irlande mais je rappelle qu’elle ne fait pas partie du R-U). J.K. Rowling a crée un univers merveilleux et s’y plonger « pour de vrai » est un rêve éveillé. Que cela soit en se baladant dans les rues de Londres, à Oxford ou bien en traversant les landes écossaises.

Minuit à Paris : Paris (France)

midnight paris

En dehors du fait que j’adore ce film, il y a difficilement plus jolie déclaration d’amour pour Paris qui va au delà de la beauté esthétique. Paris, c’est une expérience en soi.

À bord du Darjeeling Limited : Inde

darjeeling

C’est dans ce film déjanté de Wes Anderson que les héros parcourent le nord de l’Inde à bord d’un train. Histoire a priori classique et pourtant c’est un festival de bonne humeur, de couleurs, de paysages, de rencontres incroyables. Pas besoin de plus pour donner envie de boucler son sac à dos dans l’heure.

Les James Bond

james bond

James Bond voyage beaucoup, c’est un fait, ses missions l’envoyant aux quatre coins de la Terre. Quel bonheur pour les amateurs de nouveaux lieux. Rien que dans le dernier, Spectre,  il se rend en Italie, au Maroc, au Mexique, en Autriche et bien évidemment en Angleterre. Les plans sont superbes, les couleurs bien travaillées, tout est fait pour donner envie. A croire que les producteurs sont en collaboration avec les offices de tourisme.

Ca me fait un peu penser au tour de France : vous aurez toujours quelqu’un pour vous dire que ça permet d’observer de beaux paysages. Et bien, James Bond c’est mon tour de France à moi.

Docteur Jivago : Russie

docteur-jivago-1965-30-g

Excellent film de David Lean racontant la vie de notre héro russe, Youri, à travers la Révolution, les guerres mondiales, le stalinisme. C’est un coup de coeur personnel et il a une valeur sentimentale aussi je ne pouvais pas manquer de le mentionner.  S’il n’a pas été tourné en Russie (majoritairement en Finlande pour des questions surtout politiques), il n’est pas difficile d’imaginer des paysages similaires, lacs, plaines immaculées etc. Et si j’ai conscience que l’hiver russe est particulièrement rude, je sais également que je le testerai. C’est inévitable.

Manhattan : New York (USA)

manh

A nouveau un film de Woody Allen, mais comment ne pas mentionner Manhattan ? Ce classique est un incontournable pour tout fan de la Grosse Pomme dont on tombe d’ailleurs, encore plus en admiration. Ce réalisateur (s’il est plutôt limite sur le plan privé) arrive à embellir les gens et les lieux dans ces films. La musique y joue un grand rôle, ses dialogues également, mais il ne faut pas oublier que le premier rôle est toujours accordé à sa ville : New York.

Credit photos 1, 2, 3, 4, 6, 7, 8, 9, 10

Et vous, quels sont les films qui vous donnent envie de voyager ?

1 Comment

  • Très bel article, inspirant, et qui donne envie de passer le reste des vacances sous la couette à regarder des films !
    Merci beaucoup pour ces découvertes.
    Je me demandais en revanche pourquoi tu disais que Woody Allen était « limite » sur le plan de sa vie privée ? Je trouve pour mapart son parcours étonnant et presque fascinant. Mais je ne suis après tout peut-être pas au courant de tout.
    Passe une très bonne journée,
    Julia D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *